Rallye des Gazelles 2015 : bientôt le grand départ !

Mise à jour le , par
Rallye Aïcha des gazelles 2015

Toute l'année

Faut-il encore présenter le Rallye Aïcha des Gazelles, une sorte de Paris-Dakar au féminin, où les équipages se composent de femmes volontaires, souvent loin d'être des professionnelles du volant ou du guidon. Motivées par cette aventure exceptionnelle, par le défi et le dépassement de soi, elles prennent le départ avec un vrai enthousiasme, après une longue préparation nécessaire, en sachant pertinanement que les galères, commes les joies, seront au rendez-vous. Parce que l'aventure est belle.

 

Preuve en est le retour au départ de la course de l'équipage que nous avions déjà suivi lors de l'édition 2013. Cop's Forever, composé de Sandrine Lebozec et Simone Cohen, équipage 157 cette année, a décidé de repartir à l'assaut des dunes du Maroc. Nous avons retrouvé Sandrine, qui nous évoque, avec beaucoup d'enthousiasme, cette envie de repartir pour deux semaine de courses.

 

"Quel souvenir vous reste de votre rallye 2013 ?

 

Sandrine : Franchement, je me souviens de presque tout. Des moments de doute quand on ne voyait aucune trace de roues de 4x4, des moments de joie lorsque l'on touchait la balise avec 50 mètres d'écart par rapport au trajet idéal, de la fatigue car on rentrait souvent assez tard au bivouac et que le lendemain matin on devait se réveiller à 4h du matin, des moments de folie quand on a du sortir des dunes le dernier jour en suivant les organisateurs, des moments de stress en arrivant dans les dunes et en explosant le radiateur avec possibilité d'être éliminées...

 

Qu'avez-vous retiré de cette première expérience, appris sur vous-même ?


D'abord j'étais tres très fière d'avoir vécu cette aventure avec ma meilleure amie Simone. Elle avait très peur que l'on se fâche avec la pression, le stress de la course, c'est pour cela qu'elle avait trouvé le nom de Cop's Forever pour notre équipage. Je me pensais sportive et je peux vous promettre que cette aventure est plus dure que ce que je pensais.

 

 

Pourquoi décider de repartir pour cette édition 2015 ?


Le dicton des gazelles est: "la première fois pour voir, la deuxième pour comprendre et la troisième pour gagner !!!!!!"
Nous sommes parties en 2013 et pour repartir en 2014 il aurait fallu se mettre à chercher des sponsors dès notre retour et même si nous arrivons à toujours boucler le budget c'est vraiment beaucoup de travail. De plus, Simone travaille et pour faire ce rallye elle doit prendre beaucoup de jours de congés. Malgré tout une seule participation cela aurait un peu frustrant. Nous sommes très contentes de repartir pour les 25 ans du Rallye mais il s'agit d'une coïncidence et comme on dit jamais 2 sans 3 donc qui sait on en reparlera dans quelques années.

 

 

Comment abordez-vous cette course ? En sachant ce qu'il vous y attend, avez-vous encore le trac, une appréhension ?


Nous pensons que ce sera vraiment une nouvelle aventure car il y a eu beaucoup d'inondations au Maroc cette année, tout est vraiment mouillé et les oueds que nous traversions il y a 2 ans ne sont aujourd'hui pas franchissables sous peine d'enlisement. Nous allons prendre nos bottes de pluie pour nous extraire de mauvaises passes. En revanche, on sait aujourd'hui à quoi s'attendre. Le réveil, le briefing, les balises à trouver ..... pour moi le plus dur sera le réveil à 4h du mat, il fait encore noir et il fait froid. Apres quand on part c'est super, l'adrénaline et le stress montent, on est toutes les 2 pour environ 12 heures de conduite et navigation.

 


Pouvez-vous nous présenter votre co-équipière ? Quels sont vos rôles respectifs dans l'équipage que vous formez ?


Simone est ma meilleure amie. Nous sommes vraiment inséparables. Nous sommes assez complémentaires, elle aime l'ordre donc dans la voiture tout est bien à sa place. En revanche la mécanique, le pliage de tente et des duvets ce n'est pas son point fort !!!!  C'est elle qui me donne ma direction car le rallye est un rallye 100% à la boussole où le but est de faire le moins de kilomètres possibles. Elle doit souvent sortir de la voiture pour me donner la direction, "le cap" ou sortir pour me faire passer des obstacles en me dirigeant. Et moi je l'écoute et j'exécute ses ordres !!!!! La navigation est assez compliquée car les cartes que le rallye nous fournit sont de vieilles cartes militaires et certaines pistes non goudronnées n'existent plus, d'autres sont apparues.

 

Vous courez cette année pour une association, pouvez-vous nous en parler ?


Durant le Rallye, il y a une course dans la course appelée le Relais Media. Les conditions à remplir pour essayer de faire 15 000 € à une association de notre choix sont d'avoir une assoc, d'être suivies par un media ayant plus de X connexions par mois et de rouler en Isuzu (pick up). Cette année, nous courons pour l'AFAO : Association Française de l'Atrésie de l'Oesophage. Cette malformation est assez rare et est mal connue du grand public donc les parents sont souvent seuls face à cela. Nous-mêmes, nous avons connu cette association car l'enfant d'un de nos sponsors a cette malformation et nous sommes heureuses de pouvoir nous engager de notre coté dans cette cause. Nous vous remercions aussi de nous avoir aidées car pour pouvoir le faire nous devions être suivies par un média comme Allofamille.

 

Pour nous aider à comprendre ce qu'est le Rallye des Gazelles, son ambiance, pouvez-nous raconter une journée type, un moment au bivouac ?

La journée commence à 4 heures du matin. Dès notre réveil, nous devons plier la tente, les duvets, faire une petite toilette, aller chercher notre voiture pour y ranger nos affaires et voir sur quel trajet nous sommes pour se mettre sur la bonne ligne de départ. Il y a 5 parcours différents que nous découvrons le matin et les départs se font à 2 minutes d'intervalle. 5 heures, début du briefing et petit déjeuner, c'est aussi à ce moment que nous posons sur nos cartes le premier point GPS pour trouver la première balise ou CP.  6 heures,  les premières voitures prennent le départ ,en général le temps de conduite estimé est de 9/10h mais c'est pour les meilleures participantes et donc pas forcement pour nous !

 

Dès que nous prenons le départ, une longue journée de conduite commence mais surtout il faut trouver la première balise car c'est à partir de ce moment que nous aurons toutes les autres coordonnées GPS pour les autres Cp de la journée. Nous ne nous arrêtons pas souvent et déjeunons tout en roulant, il y a aussi une course contre la montre avec le soleil car à partir de 18H30 le soleil se couche et il est plus compliqué de se diriger...


Une fois de retour au bivouac et après passage au PC course, nous avons 1 heure pour faire le plein de la voiture, déposer nos tentes, duvets..., vérifier la pression des pneus, nettoyer le filtre à air et déposer notre voiture auprès des mécanos dans le parking fermé. Nous restons un peu avec eux car ils sont très sympas et souvent c'est notre lieu de décompression. Ils ont toujours un peu de saucisson, cacahuètes, sans oublier un petit verre de rosé....
Puis petite douche fraiche, souvent trop fraiche. Après on va diner, on va se coucher et malgré tout le bruit avec la présence des médias, l'organisation, les cuisines... on dort tout de suite.


Dans la journée, on croise des participantes. Même celles dans le top 10 sont souvent très sympas et sont prêtes à nous aider sur la navigation. Mais la compétition est rude. Certaines équipières se fâchent pendant la course. Nous avons fait de super rencontres et nous voyons encore plusieurs gazelles."

 

Le Rallye Aïcha des Gazelles débutera le 20 mars pour se terminer le 4 avril 2015. L'équipage Cop's Forever devrait retrouver leur voiture en fin de semaine. Si vous souhaitez les aider dans leur aventure, n'hésitez pas à participer à leur cagnotte. Vous aurez le privilège d'apparâitre sur leur casque, tout au long de la course.

 

Nous ne manquerons pas de suivre leur course de prêt !

Soyez le premier à laisser votre avis !

Veuillez vous enregistrer ou vous connecter pour pouvoir commenter.