Pour ou contre les jeux vidéo chez les enfants ?

Mise à jour le , par
enfants tenant des manettes

Toute l'année

A l’approche de la Paris Games Week fin octobre, nous vous aidons à déterminer si les jeux vidéo sont mauvais ou non pour vos enfants.

Faut-il bannir les jeux vidéo de la vie de votre enfant ?

 

POUR : LES AVANTAGES DU MULTIMEDIA

 

Utilisés avec modération, certains jeux vidéo peuvent être des outils pédagogiques très intéressants. Les jeux sur ordinateur permettent à l’enfant de se familiariser avec les outils informatiques dont la maîtrise est devenue essentielle dès le plus jeune âge. Ils sont également idéals pour apprendre à gérer les formes dans l’espace. Bref, si vous souhaitez que votre enfant devienne ingénieur ou électronicien, il serait dommage de l’empêcher de jouer à l’ordinateur.

 

Parmi les jeux sur console, les jeux de stratégie mettent à contribution les facultés de réflexion logique de l’enfant, tandis que les jeux de simulation de type course de voiture aiguisent leurs réflexes. La plupart des jeux vidéo apprennent également à l’enfant la patience, puisqu’il faut recommencer à chaque fois qu’on échoue.

 

Les jeux sur tablettes sont également ludiques car ils stimulent les facultés de concentration, de raisonnement et la mémoire des enfants. Ils peuvent notamment faciliter l’apprentissage de la lecture pour les enfants qui ont du mal à se concentrer sur une page papier, mais dont l’attention est retenue par l’écran.

 

Autrement dit, les jeux vidéo habituent les enfants à gérer des productions multimédia. A condition de bien les choisir, ils ne sont pas plus nocifs que les livres : le support lui-même n’est pas dangereux, c’est le contenu qui compte.

 

CONTRE : DEPENDANCE, SEDENTARITE, VIOLENCE ?

 

A trop forte dose, les  jeux vidéo provoquent un effet de dépendance sur les enfants comme les adultes. Pour éviter ce genre de dérives, les parents doivent être vigilants et fixer avec fermeté des règles d’utilisation précises. Il est important de vérifier que son enfant ne se coupe pas du reste du monde et ne perde pas contact avec la réalité. Pour cette raison, les jeux de rôle et d’action sont déconseillés aux plus jeunes et aux enfants qui ont des difficultés à communiquer. L’enfant ayant des rapports conflictuels avec ses parents ou ses amis peut se réfugier dans un monde virtuel et finir par le confondre avec la réalité.

 

Lorsqu’ils occupent trop de place dans la vie de l’enfant, les jeux vidéo ont également un effet néfaste sur sa santé. En effet, les enfants qui jouent trop longtemps restent sédentaires. Le manque d’activité sportive peut entraîner un surpoids. Il est donc important que les jeux vidéo ne soient pas la seule distraction de votre enfant. Par ailleurs, passer trop de temps devant un écran dans la même position provoque des maux de tête, de la fatigue et des problèmes musculaires. Il faut s’assurer que votre enfant garde une distance appropriée avec l’écran et varie ses activités. Une heure de jeux vidéo peut être suivie d’une heure de sport, puis une heure de dessin.

 

Mais la principale objection vise les jeux vidéo violents qui représentent la majorité du marché. Jouer à tuer virtuellement des monstres ou des humains a des effets néfastes, même sur les adultes. Couper l’acte de meurtre de ses conséquences morales finit par banaliser la violence aux yeux de l’enfant qui peut devenir instable et agressif. Ces jeux sont à interdire aux enfants et aux adolescents, car ils favorisent les troubles de la personnalité à une période où ils sont entrain de la forger .

 

CONTROLER SANS INTERDIRE

 

Sans pour autant supprimer complètement les jeux vidéo, surveillez les activités de votre enfant. Sélectionnez les jeux auxquels il joue et contrôlez-en l’usage. Les jeux sont comme les livres : il y en a des bons et des mauvais, et on ne met pas n’importe quoi entre les mains de son enfant.

Soyez le premier à laisser votre avis !

Veuillez vous enregistrer ou vous connecter pour pouvoir commenter.